Avec le printemps, les arbres commencent à fleurir… Tout comme les allergies. L ' Agence nationale de sécurité sanitaire de l ' alimentation, de l ' environnement et du travail(Anses) fait un point sur les pathologies respiratoires et les facteurs aggravants.
© istock
Atchoum! Le pollen fait éternuer ۳۰ % des adultes et ۲۰ % des enfants. Et la population allergique devrait gonfler sous l ' effet de la pollution atmosphérique et du climat. C ' est ce que prévoit l ' Anses dans un rapport sur l ' exposition des Français aux allergisants. Selon elle, la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique sont des facteurs aggravants du risque allergique. Elles renforcent les réactions allergiques et allongent la durée de la pollinisation. Le climat, avec l ' «élévation des températures atmosphériques et(…) la concentration en CO۲ rend certains pollens plus allergisants ", explique l ' Anses. Rhinites, rhino - conjonctivites et asthme sont quelques - unes des manifestations qui peuvent découler de près ou de loin des allergies respiratoires. Les estimations parlent d ' augmentation du nombre d ' allergies respiratoires. Mais il est peu aisé de faire des pronostics puisqu ' " il est difficile de quantifier de manière fiable le nombre de personnes réellement touchées par l ' allergie aux pollens ", affirme l ' agence sanitaire. Reste que tout le monde est potentiellement visé par ces allergies: " n ' importe quel individu, pour peu qu ' il ait subi une exposition suffisamment intense et prolongée " peut être touché.

Les pollens sous surveillance

L ' Anses distille quelques recommandations pour mieux cerner ces problématiques: mesures périodiques de la prévalence des allergies aux différents pollens, étude sur les interactions avec la pollution atmosphérique(ozone, dioxyde d ' azote, particules) et les facteurs climatiques.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l´utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d´intérêts et réaliser des statistiques de visites.