Les Etats-Unis ont annoncé mercredi la libération de 5 millions de barils provenant de leurs réserves stratégiques de pétrole, invoquant la nécessité de tester la fiabilité d'un système chamboulé par les nombreuses évolutions des infrastructures énergétiques du pays. Afin d'évaluer de manière adéquate les capacités du système (des réserves stratégiques de pétrole) dans l'éventualité d'une perturbation, le ministère de l'Energie a autorisé aujourd'hui la libération et la vente de jusqu'à 5 millions de barils de pétrole brut, a indiqué le porte-parole du ministère américain (DoE) Bill Gibbons, dans un communiqué. Le DoE précise que le contrôle continu des capacités de mise sur le marché de ses réserves stratégiques de brut est requis par la loi américaine. La nécessité de mener un test apparaissait de plus en plus pressante au regard des évolutions majeures intervenues dans le paysage énergétique du pays en raison de l'accroissement considérable de la production de pétrole brut, a expliqué le ministère. Il cite l'expansion du système d'oléoduc, la création de nouvelles infrastructures (...) et l'utilisation accrue des terminaux pétroliers du pays.