Le fossé se creuse entre Moscou et les capitales occidentales. Au lendemain des sanctions diplomatiques et économiques prises conjointement par les Européens et les Américains, vendredi 7 mars, Moscou a réaffirmé son soutien à la Crimée en disant qu'elle approuverait le résultat du référendum sur son rattachement à la Russie.
  • ۲۰ ۰۰۰ militaires russes en Crimée, selon le Pentagone
Le Pentagone a évalué vendredi à ۲۰ ۰۰۰ hommes les effectifs de l ' armée russe en Crimée, tout en soulignant qu ' il s ' agissait d ' une estimation fondée sur des informations parcellaires. Moscou, dont les forces contrôlent la péninsule depuis le week - end dernier, affirme que les seuls soldats présents sont ceux basés à Sébastopol, port d ' attache de la flotte russe de la mer Noire, ce que contestent l ' Ukraine et les puissances occidentales. Selon Kiev, ۳۰ ۰۰۰ militaires russes sont désormais présents en Crimée, en comptant les ۱۱ ۰۰۰ de la base navale de Sébastopol. Interrogé sur le sujet, le contre amiral John Kirby, porte - parole du Pentagone, a donc parlé de ۲۰ ۰۰۰ hommes.« C ' est une bonne estimation à ce stade, mais ce n ' est qu ' une estimation et, comme je l ' ai dit, nous n ' avons pas une parfaite visibilité sur les chiffres», a - t - il souligné.
  • Des soldats ukrainiens chassés de leur poste en Crimée
Des hommes armés, vraisemblablement des militant prorusses, ont pris le contrôle sans tirer le moindre coup de feu d ' un poste de défense ukrainien équipé de missiles à Sébastopol, en Crimée. Les assaillants négociaient avec le commandant de la base, a indiqué à l ' AFP un porte - parole du ministère de la défense, sans pouvoir préciser le nombre des militants participant à l ' assaut. Prié de s ' exprimer sur le sujet lors d ' un débat télévisé, Sergueï Aksionov, chef du gouvernement prorusse de Crimée, a également indiqué que tout était rentré dans l ' ordre sur le site en question.
  • Moscou soutiendra le référendum en Crimée
Le Parlement russe a annoncé, vendredi ۷ mars, qu ' il respecterait«le choix historique» des Criméens lors du référendum sur le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie, laissantentendre qu'ils voteront, sans surprise, en faveur de l'intégration de cette région à la Communauté des Etats indépendants. Jeudi, le Parlement local de Crimée, dominé par les prorusses, avait demandé à Vladimir Poutine le rattachement à la Russie, et annoncé l'organisation d'un référendum le 16 mars pour le valider.