La conservation des espèces est un enjeu de taille. Actuellement, les initiatives et les lois se multiplient dans le monde entier afin de protéger les derniers représentants de certaines espèces. Toutefois, malgré les efforts déployés, des animaux comme l’éléphant, le tigre ou encore le rhinocéros continuent de subir la cruauté humaine. Victimes des braconniers, ces espèces semblent n’être en sécurité nulle part, pas même dans des zones considérées comme protégées. Une vidéo choquante, diffusée récemment sur YouTube, présente un rhinocéros écorné, titubant le long d’une route du parc national Kruger, une des plus grandes réserves animalières d ' Afrique du Sud. Le parc lutte depuis des années contre le braconnage qui menace de faire disparaitre les populations de rhinocéros noirs et blancs de la région, en vain.Un rhino atrocement mutiléChaque année, plus de ۱.۰۰۰ spécimens sont massacrés pour leur corne en Afrique du Sud. Le rhinocéros visible sur la vidéo, atrocement mutilé par des braconniers a été signalé par un des visiteurs du parc le ۲۸ février. "Nous nous dirigions vers la porte de Phabeni quand nous sommes tombés sur une rhinocéros qui sortait de la brousse. Nous nous attendions à une belle observation… jusqu’au moment où la rhinocéros s’est dirigée vers nous et que nous avons vu l’horreur", raconte un guide de la ville du Cap qui accompagnait les touristes. "Elle titubait en s’approchant de nous. On aurait dit qu’elle cherchait de l’aide. Elle devait souffrir terriblement. J’étais stupéfait. J’avais entendu beaucoup de récits de braconnage mais je n’avais jamais été confronté à la réalité ",poursuit Frans Lombard cité parSudInfo. be.Durant quatre jours, les responsables de la faune du parc ont tenté de localiser le pauvre animal. Celui - ci a été retrouvé le ٤ mars, encore vivant, une balle logée dans le cerveau. Son cas étant désespéré, les gardiens du parc ont dû abattre le rhinocéros dans la journée afin d’abréger ses souffrances. La plupart du temps, les rhinocéros ne survivent pas aux attaques des braconniers et sont retrouvés morts, la corne sauvagement amputée. "Il y a une bataille qui fait rage pour la faune en Afrique. Les rhinos sont braconnés au rythme d ' un toutes les neuf heures", regrette le directeur général de Great Plains Conservation Dereck Joubert repris par l ' AFP.Un fléau qui s ' accroit L'an passé, le nombre de rhinocéros a atteint un triste record, signe que les moyens mis en place ne suffisent pas à enrayer le phénomène. 

Le commerce de corne de rhinocéros est alimenté par des croyances (sans le moindre fondement( selon lesquelles celle-ci aurait des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques. Les amateurs de médecines chinoises la consomment broyée, à l’état de poudre. Pourtant, il s’agit banalement de kératine, une substance identique à celle que l’on retrouve dans les ongles ou dans les cheveux. L'Afrique du Sud abrite environ 80% des quelque 25.000 rhinocéros vivant sur terre. Mais ils n'y sont plus en sécurité. A la mi-février, des organisateurs de safaris ont ainsi annoncé qu'ils projetaient de transférer au Botswana jusqu'à une centaine de rhinocéros sud-africains menacés par le braconnage.