L’alliance des étudiants de l’université de Windsor en Ontario au Canada ont rejoint la campagne de boycott universitaire ciblant Israël. Les étudiants de l’université canadienne ont fait le choix de rompre tous les liens avec les entreprises qui ont des échanges commerciaux avec l’état colonial pour protester contre les implantations juives en Cisjordanie. Mohammed Almoayad, le président du groupe « Palestinien Solidarity » de l’université, s’est dit fier de cette décision. D’autres fédérations d’étudiants ont aussi rejoint le mouvement BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) comme la fédération étudiante de l’Université de York au Canada en avril 2013 et l’American Studies Association, l’un des principaux syndicats américains de chercheurs et d’enseignants, en décembre 2013. Ce dernier avait approuvé à plus de 66% des voix le boycott des institutions académiques israéliennes.