Vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour les affaires africaines et arabes Hussein Amir Abdolahian a mis en garde contre les tentatives de certains pays d'ouvrir un nouveau front militaire anti-syrien régional et international dans les pays arabes du sud. Lors d'une réunion avec le vice- ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, Amir Abdolahian a souligné que le régime israélien joue un rôle important dans la conception et la mise en œuvre de ce scénario en Syrie. En ce sens, le fonctionnaire persan a appelé à la formation d'une coopération régionale pour mettre fin à la violence et à se prononcer sur une solution militaire à la crise dans le pays arabe. Il a également salué la position de la Russie en ce qui concerne les questions régionales syriennes, en particulier le cas, insistent sur la nécessité de poursuivre les consultations politiques pour arrêter l'effusion de sang. Pour sa part, Bogdanov a décrit comme " très compliqué et complexe " des pourparlers de paix sur la Syrie, de sorte que vous ne peut pas s'attendre à porter ses fruits dans un avenir proche. Le propriétaire russe a rejeté toute intervention étrangère dans cette situation et a réaffirmé le soutien de Moscou pour le droit à l'auto-détermination des citoyens syriens. Depuis le début des troubles dans le pays arabe, Mars 2011 Amir Abdolahian et Bogdanov ont eu plusieurs réunions en vue de trouver une solution pacifique à la crise qui vivre. Les deux Téhéran et Moscou rejettent l'ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie, qui réclament les Syriens eux-mêmes qui décident de leur avenir politique. Ils mettent également en garde au sujet de la propagation de l'extrémisme et le terrorisme à d'autres pays dans la région.