C'est Technip qui réalisera la partie "subsea" du projet Jangkrik, en Indonésie, auprès de l'Eni, par des profondeurs d'eau comprises entre 200 à 430 mètres. Il s'agit d'un contrat "majeur" dans la terminologie du groupe, c'est-à-dire qu'il représente 500 millions à 1 milliard d'euros. Il porte sur l'ingénierie, la fourniture des équipements, la mise en service et l'installation de 36 kilomètres de "risers" et de "flowlines" flexibles de 4 à 14 pouces de diamètre, de 195 kilomètres de conduites de 4 à 24 pouces de diamètre, des équipements subsea avec système de support par flottaison sous-marine et structures de terminaison des flowlines. Technip réalisera également l'installation de 51 kilomètres d'ombilicaux, de cinq collecteurs et de sept structures sous-marines SSIV ainsi que des conduites flexibles de raccordement. Le projet comprend enfin l'ingénierie, la fourniture des équipements et la construction d'une infrastructure de réception, située à terre, avec gare de racleurs, systèmes de mesures et utilités. De quoi fournir du travail aux équipes du groupe jusqu'au premier trimestre de 2017. Technip fabriquera les conduites flexibles dans son usine Asiaflex de Malaisie, et utilisera deux navires pour l'installation, le G1201 et le "Deep Orient".