Le ministère iranien des A. E a indiqué, dans un communiqué, que les Etats - Unis n’étaient pas habilités à prêcher de bonnes paroles, en matière des droits de l’Homme, pour les autres pays.
En réaction au rapport annuel du Département d’Etat américain, sur la situation des droits de l’Homme, en Iran, le ministère iranien des A. E a déclaré que les Etats - Unis sont connus dans le monde, pour leurs vastes interventions, dans la vie privée des citoyens et la violation flagrante et systématique des droits de l’Homme, dans les prisons d’Abu Ghraïb,GuantanamoetBagram,d’autant plus que l’administration américaine empêche que les acteurs de ces crimes soient punis. Ce communiqué a évoqué les détentions arbitraires, la torture des détenus, dans les prisons secrètes américaines, dans le monde, notamment, en Europe, le massacre de centaines de femmes et d’enfants innocents, par des raids aérien menés par des drones américains, ainsi que le soutien accru aux crimes du régime sioniste, à l’encontre des Palestiniens. «L’instrumentalisation des droits de l’Homme est la preuve objective de l’affaiblissement des principes humains», selon ce communiqué. Le rapport du département d’Etat américain sur l’Iran est préparé, généralement, sur la base de faux documents des groupes anti - République islamique d’Iran, et est formulé, dans le cadre des objectifs politiques de l’administration américaine.