Les Berkout, ces forces spéciales antiémeute ukrainiennes particulièrement haïes et redoutées des manifestants de la place de l'Indépendance à Kiev, ont été dissoutes, a annoncé mercredi Arsen Avakov, le ministre de l'intérieur par intérim sur sa page Facebook. « La Berkout n ' existe plus», a écrit Arsen Avakov.« J ' ai signé un décret(…) de liquidation des unités spéciales de police de la Berkout.»Fers de lance de la répression contre les opposants en Ukraine, les miliciens apparaissent sur des images les montrant en train de tirer sur la foule. Au moins ۸۲ personnes ont été tuées dans des affrontements entre policiers et manifestants la semaine dernière à Kiev. Lundi, des membres des Berkout s ' étaient excusés publiquement, demandant pardon à genoux dans la ville de Lviv. Samedi, les forces armées ukrainiennes avaient annoncé qu ' elles se tiendraient à l ' écart de la crisepolitique en cours.« Les forces armées d ' Ukraine sont loyales à leurs obligations constitutionnelles et ne peuvent être impliquées dans un conflit politique intérieur», peut - on liredans un communiqué de l ' état - major mis en ligne sur le site du ministère de la défense. Les chefs de quatre organes des forces de sécurité, dont le patron des Berkout, avaient parallèlement déclaré qu ' ils n ' affronteraient pas le peuple. Le ministère de l ' intérieur a demandé aux citoyens de s ' unir pour protéger la sécurité et établir un« pays européen indépendant, démocratique et juste». Dans un communiqué publié sur son site Internet, le ministère dit être au service« du peuple ukrainien exclusivement»et partager« pleinement son désir profond d ' un changement rapide».