Après avoir été terrassé par la grippe, on a souvent du mal à retrouver notre tonus habituel. Nos conseils pour éviter les baisses de régime et retrouver la forme au plus vite. Naturellement et sans médicaments. Renforcez votre flore intestinale La flore intestinale contribue habituellement à la défense de notre organisme en évitant sa colonisation par ce que les médecins appellent les "micro-organismes pathogènes" (bref, les microbes). Mais lorsque cette barrière est perturbée par les attaques d'un virus grippal, il est primordial de renforcer les propriétés de la flore intestinale par des souches microbiotiques, car c'est à partir de notre intestin que nous allons nous refaire une santé ! Evitez la consommation excessive de sucres rapides, amidons raffinés, les graisses saturées et la viande. Préférez les sucres lents car ils sont riches en prébiotiques, des fibres solubles qui favorisent la croissance des lactobacilles(les bonnes bactéries). Optez également pour les amidons non raffinés et les fibres végétales. Certaines de ces fibres sont particulièrement intéressantes pour le développement des lactobacilles et des bifidobactéries. On les trouve en particulier dans les artichauts, l'ail, le poireau, les oignons, les salsifis, les tomates (un peu moins de saison) et les bananes.   Misez sur les micronutriments Comme le souligne le Dr Laurence Benedetti, médecin nutritionniste à l'Institut européen de diététique et micronutrition : "Tous les micronutriments (les vitamines, les minéraux, les acides gras essentiels...) jouent un rôle fondamental pour le bon fonctionnement des cellules. Et après une infection, la vitamine C et le zinc sont particulièrement intéressants car ils contribuent à renforcer les défenses de l'organisme en le protégeant su stress oxydatif généré pour éliminer les agents étrangers". Le zinc est en effet un antioxydant qui permet de renforcer les différentes barrières de l'organisme (intestinale, respiratoire). Le fer également joue un rôle important dans les étapes de la réponse immunitaire : l'apport journalier recommandé pour un homme est de 9 mg. Pour une femme, il est de 16 mg. N'oubliez pas non plus les Oméga-3 qui aident à atténuer l'inflammation provoquée par l'infection. Vous les trouverez dans les huiles d'assaisonnement (colza, noix) mais aussi dans les poissons gras (sardines, maquereaux, saumon...).   N'oubliez pas les plantes Si l'on pense souvent à l'échinacée, de plus en plus fréquemment utilisée pour stimuler les mécanismes de défense de l'immunité et traiter les premiers signes des infections de l'hiver , on pense un peu moins au cassis dont l'action anti-inflammatoire permet de traiter les maux de gorgeet la toux qui accompagnent souvent la grippe. Buvez à volonté du jus de cassis, plusieurs fois par jour ou diluez du sirop de cassis en concentré dans un peu d'eau chaude (non bouillante). Enfin, n'hésitez pas à vous tourner vers les plantes adaptogènes, c'est-à-dire les plantes augmentant la capacité de notre corps à s'adapter aux différents stress, comme le ginseng par exemple ou le rhodiola, qui rééquilibrent assez bien l'organisme.