Le plus récent rapport publié par Reporters sans frontières déclare la Turquie, pour la deuxième année consécutive, la plus grande prison des journalistes.
٤۰ journalistes et reporters sont, actuellement, derrière les barreaux en Turquie, selon les rapports de Reporters sans frontières(RSF) et du Comité de soutien aux journalistes et reporters, tandis que les autorités d’Ankara répriment et censurent l’opposition. D’après les mêmes rapports, les autorités turques ont déjà limogé ou bien obligé à démissionner plus de ٦۰ reporters et journalistes pour avoir couvert les protestations populaires au parc Gezi, et à la place Taksim d’Istanbul, en juin ۲۰۱۳. Le gouvernement turc qui censurent les informations et dissimulent les événements qui se produisent dans le pays, a menacé les médias et la presse de restrictions et limites, toujours d’après ces mêmes sources.