La porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marzieh Afkham, a déclaré que l'Iran ne discute que de ses activités nucléaires pacifiques avec le groupe P5+1. Démentant les déclarations faites par certains des responsables américains, surtout le porte-parole du Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis au seuil du nouveau round des négociations entre l'Iran et les 5+1, Marzieh Afkham a souligné que Téhéran et les six ne parlent que du programme nucléaire pacifique d'Iran et aucun autre sujet n'est et n'était en question. Précisant sur la capacité défensive du pays, Mme Afkham a affirmé que l'Iran a toujours annoncé qu'il est prêt à développer ses coopérations défensives avec les pays de la région étant comme un outil important pour instaurer la paix, la sécurité, la stabilité et la confiance mutuelle. Les responsables américains avaient déclaré que la question des missiles balistiques d'Iran devrait être également mise en discussion lors des négociations avec les 5+1 (Etats-unis, Grande bretagne, Russie, France, Chine et Allemagne). Selon ISNA, le nouveau tour des pourparlers entre l'Iran et les 5+1sera organisé le 18 février à Vienne au niveau des vice-ministres des Affaires étrangères dirigé par Mohammad Javad Zarif, ministre de la diplomatie iranienne, et Catherine Ashton, chef de la politique étrangère de l'Union européenne.