Le Président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, est arrivé, jeudi soir, à Sotchi, où il doit rencontrer son homologue russe, Vladimir Poutine, après s’être entretenu, dans la journée, à Kiev avec la diplomate américaine, Victoria Nuland. Au cours de sa rencontre avec Mme Nuland, le président ukrainien s’est dit ouvert au dialogue avec l’opposition et au compromis, pour dénouer la crise. Alors que son pays est secoué, depuis plus de deux mois, par un bras de fer interminable avec l’opposition parlementaire et les contestataires occupant le centre de Kiev, M. Ianoukovitch a déclaré qu’il souhaitait procéder, «le plus rapidement possible», à une réforme constitutionnelle. C’est un point de divergence potentiel avec l’opposition, qui souhaite un retour rapide à la Constitution de 2004, pour réduire les pouvoirs présidentiels, tandis que le chef de l’Etat voudrait faire rédiger un nouveau texte.