Quatre jours après sa défaite à domicile contre le Valence CF (2-3), le FC Barcelone a remporté sa demi-finale aller de Coupe du Roi face à la Real Sociedad, réduite à dix avant la pause (2-0). Sans briller.
Un nouveau Clasico va peut - être s’ajouter au calendrier espagnol, le ۱۹ avril, en finale de la Coupe du Roi. Après le Real, vainqueur de l’Atlético(۳-۰), le FC Barcelone s’est aussi imposé en demi - finale aller, contre la Real Sociedad(۲-۰). Les Catalans défendront cet avantage mercredi prochain, à Saint Sébastien, contre une équipe qui n’a pu défendre ses chances aussi longtemps qu’elle l’aurait voulu en raison de l’expulsion d’Iñigo Martinez(٤٤e). Le Barça, qui n’a marqué qu’une fois pendant sa supériorité numérique, avait aussi tardé à prendre l’avantage, desservi par sa maladresse. Fabregas puis Sanchez(۱۲e) comme Messi(۲٦e) ont manqué trois occasions faciles. L’Argentin s ' est rapproché du but sur coup franc, mais la transversale a repoussé sa frappe, alors que Zubikarai, le gardien adverse, était battu(۳۹e).

La maladresse d ' Elustondo a coûté cher

Dominateur mais inefficace, le Barça a été, de plus, menacé en contre par la vitesse de Vela et Griezmann, qui ont obligé Pinto à deux grandes parades, face au Français(۳e), puis au Mexicain, accroché du bras par Mascherano, ce qui aurait pu valoir un penalty à la Real Sociedad(٤۳e). Dans la foulée, à la suite d’un corner, Pedro a centré et Busquets a marqué du gauche, de près(۱-۰, ٤٤e). Furieux, Iñigo Martinez s ' est dirigé vers l’arbitre, M. Gonzalez Gonzalez, pour contester sa décision préalable. Avec les conséquences que l ' on connaît… À dix, la Real n’a plus été dangereuse en contre, et a aussi perdu sa réussite défensive. Sur une passe géniale de Fabregas, Sanchez a frappé sur le poteau. Le ballon est revenu dans les pieds d’Elustondo qui a dégagé… sur son gardien et a ainsi envoyé le ballon dans son propre but(۲-۰, ٦۰e). Malgré une dernière grosse occasion pour Messi(۸٤e), le Barça en est resté là. Une victoire, certes, mais sans étincelles.