Le président iranien, Hassan Rohani, a déclaré que l'arrêt des atrocités et le massacre des musulmans à travers le monde sont le principal devoir de l'Organisation de la coopération islamique. Lors d'une réunion avec le Secrétaire général de l'OCI, Iyad Madani Ameen, mercredi à Téhéran, M. Rohani a déclaré que la promotion des relations tous azimuts avec les pays musulmans, en particulier les pays voisins, est parmi les priorités de la politique étrangère de l'administration iranienne titulaire. "Le monde musulman détient de grandes attentes de l'OCI. Nous devons nous rejoindre et faire des efforts pour satisfaire ces attentes", a-t-il souligné. Le président iranien a en outre souligné le rôle que le secrétariat de l'OCI peut jouer pour faciliter davantage l'interaction entre les membres influents de l'organisation, indiquant que tous les Etats membres de l'OCI devraient contribuer activement à des décisions prises par l'organisation mondiale basée à Djeddah. M. Rohani a également fait référence à l'islamophobie et les extrémistes qui servent les intérêts des ennemis de l'islam, appelant l'OCI pour faire face à ces tentatives et de présenter la véritable image de l'Islam dans le monde. Il a ajouté que l'Organisation de la coopération islamique doit chercher à faire entendre la voix des musulmans, arrêter les insultes aux croyances religieuses par les nations musulmanes et n'épargner aucun effort pour libérer les territoires palestiniens occupés. M. Madani a, pour sa part, souligné le rôle important de l'Iran dans le règlement des conflits du monde musulman. Il a ajouté que l'OCI a besoin du soutien de toutes les nations musulmanes, et il a félicite la République islamique d'Iran pour son appui généreux, a rapporté Press TV . Le Secrétaire général de l'OCI, Iyad Madani Ameen, est arrivé à Téhéran mardi soir pour tenir des rencontres avec les autorités iraniennes.