Le ۳۰ janvier, le Solar Dynamics Observatory de la NASA a observé un évènement spectaculaire: un transit lunaire. Ce nom désigne une éclipse du Soleil par la Lune mais non visible depuis la Terre.L ' éclipse solaire est probablement l ' un des plus impressionnants phénomènes astronomiques à observer. Encore faut - il être placé au bon moment, au bon endroit. C ' est précisément ce qui est arrivé à l ' un des satellites de la NASA placés en orbite autour de la Terre, le Solar Dynamics Observatory ouSDO. Cet engin a ses objectifs continuellement braquer vers le Soleil. C ' est ainsi que le ۳۰ janvier, il a pu assister à une éclipse solaire, ou plus précisément à un transit lunaire. A ۱۳H۳۰ GMT(۱٤H۳۰ heure française), la Lune s ' est déplacée devant le SDO cachant partiellement le Soleil. Au fil des minutes puis des heures, notre satellite a continué de bouger masquant plus ou moins l ' astre, sous la forme d ' un disque noir. Pendant ce temps, les objectifs de l ' observatoire solaire ont capturé toute une série de photos de l ' évènement. Au total, l ' éclipse solaire a duré environ ۲,۵ heures, un record alors que ce type de transit dure généralement une trentaine de minutes. Les scientifiques parlent de transit lunaire, lorsqu ' il s ' agit d ' une éclipse solaire qui n ' est pas observée depuis la Terre. D ' après la NASA, c ' est donc le plus long transit lunaire jamais enregistré. A son maximum, la Lune a caché ۹۰% de la surface du Soleil à l ' observatoire de la NASA. Ce type d ' évènement se produit deux à trois fois par an, le dernier observé par le SDO datant du ۲ décembre ۲۰۱۳. Au vu de la position actuelle du SDO et des réajustements prévus au cours des prochains mois, il est difficile de prédire quand aura lieu le prochain transit lunaire. SelonUniverse Today, elle pourrait avoir lieu en juillet ۲۰۱٤. En attendant, on peut donc profiter des images de l ' éclipse capturées selon ۱۰ longueurs d ' onde différentes par le SDO.Une belle éruption solaire Mais l'observatoire solaire, plutôt chanceux ce jour-là, ne s'est pas contenté d'observer un transit lunaire. Moins de deux après que de ce dernier a démarré, une éruption solaire s'est produite à la surface de l'astre aux environs de 16H11 GMT. Sur la vidéo, elle peut être observée à partir de 8 secondes, à gauche. On aperçoit un jet de lumière sortir du Soleil. Selon les scientifiques, l'éruption solaire était de classe M6.6 et s'est produite au niveau d'un groupe de taches solaires particulièrement actives et connues sous le nom de AR1967. L'éruption solaire a donné lieu à une éjection de masse coronale (EMC) que l'on peut brièvement observer sur la vidéo du SDO alors que le disque lunaire quitte peu à peu le Soleil. D'après le National Weather Service, l'EMC devait atteindre la Terre le 2 février et pouvait provoquer une tempête géomagnétique. Néanmoins, bien qu'impressionnante, elle ne devait pas causer de perturbations majeures.