Aider 300.000 jeunes à accéder au marché de l'emploi d'ici 2017, via l'acquisition de compétences numériques: tel est l'objectif que s'est fixé Microsoft en France via son programme YouthSpark, lancé au niveau mondial en 2012. ... L'entreprise a signé mardi avec le gouvernement une convention en faveur des jeunes de quartiers prioritaires dans le cadre de la charte "Entreprises et Quartiers", autre arme de lutte contre le chômage des "juniors", aux côtés des emplois d'avenir ou contrats de génération. Orienter les jeunes vers le numérique Le but de cette fameuse charte signée en juin dernier par 40 entreprises est de faciliter "l'emploi des plus fragiles mais aussi le développement économique, social et culturel des quartiers prioritaires", a rappelé le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, alors que le taux de chômage en Zones urbaines sensibles est de plus de 23%, soit deux fois et demi supérieur à la moyenne nationale. Le projet Microsoft repose sur un secteur porteur et qui attire les jeunes de ZUS. Ils sont 80% à se dire intéresser par le secteur, mais manquent de formation adéquate, d'après un sondage Opinionway pour Microsoft. En outre, seulement 29% des répondants déclarent avoir été formés au maniement de base d'un ordinateur ou d'Internet à l'école. Des actions concrètes Microsoft souhaite donc "créer l'appétence des jeunes pour les métiers du numérique", soutenir des actions de formation et des entrepreneurs innovants issus de ces quartiers. Concrètement, ces jeunes auront par exemple un accès prioritaire à la "Classe immersive' sur le Campus de Microsoft France. Ils seront initiés au "coding", le but étant de former 500 élèves par an. Microsoft va aussi soutenir des actions de formation via des partenariats, avec notamment "Simplon.co" qui offre une formation gratuite et rémunérée, en 6 mois, au développement web à des publics issus de quartiers.