Le Premier ministre turc est arrivé, mardi soir, à Téhéran.
Avant de partir pour la capitale iranienne, Recep Tayyep Erdogân a indiqué, à l’aéroport d’Ankara, que les relations Téhéran / Ankara, après l’Accord Iran / ۵ + ۱, entraient dans une nouvelle phase. Réaffirmant l’assurance, via l’Iran, d’une partie importante de l’énergie gazière et pétrolière dont a besoin la Turquie, le Premier ministre turc a souligné que les sanctions imposées contre l’Iran avaient posé problème à la Turquie, sanctions dont il souhaitait la levée, suite à l’accord avec les ۵ + ۱. Erdogân a, d’ailleurs, souhaité s’entretenir de cette question avec les responsables iraniens. Le Premier ministre turc s’est, finalement, exprimé sur les affinités culturelles et l’ancienneté du bon voisinage irano - turc, qui doivent inciter les deux pays, dans un souci du respect de la lourde responsabilité qui est la leur, à œuvrer, ensemble, à l’établissement d’une stabilité durable, dans la région.