La chancelière allemande Angela Merkel n'était sans doute pas la seule personnalité allemande espionnée par les États-Unis, a estimé l'ancien consultant de l'agence de surveillance américaine NSA, Edward Snowden, dans un entretien à une chaîne de télévision allemande diffusé dimanche soir. «Je dirais qu'il n'est pas très vraisemblable que quelqu'un qui veut surveiller le gouvernement allemand n'écoute que Merkel et pas ses conseillers, pas d'autres membres éminents du gouvernement ou d'autres responsables politiques locaux», a déclaré M. Snowden, dans cette interview diffusée sur la chaîne publique ARD. Il faisait référence aux révélations, dont il est à l'origine, sur les écoutes d'un téléphone portable de la chancelière allemande par les services de renseignements américains qui ont suscité des tensions diplomatiques entre Berlin et Washington. Tourné cette semaine dans une chambre d'hôtel à Moscou, le document diffusé dimanche soir était la première interview filmée de l'ancien consultant depuis qu'il a quitté Hong Kong en juin 2013 pour se réfugier dans la capitale russe, où il vit actuellement.