Le chef de la diplomatie thaïlandaise a demandé aux opposants de mettre un terme à l’occupation des bâtiments gouvernementaux. Selon Press TV, Surapong Tovichakchaikul a déclaré qu’il s’entretiendrait avec les leaders des opposants, pour les encourager à mettre un terme aux protestations. Le chef de la diplomatie thaïlandaise a ajouté qu’il fallait aplanir le terrain aux élections du 2 février. Les protestataires exigent le départ de la Première ministre Yingluck Shinawatra, ainsi que la réforme politique du pays.