Le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a proposé, samedi, à deux chefs de file de l'opposition, de diriger, en tandem, le gouvernement, dont les pouvoirs seraient renforcés, des concessions, sans précédent, après plus de deux mois de contestation. Une nouvelle réunion a eu lieu, ce samedi 25 janvier, entre Viktor Ianoukovitch et les leaders de l'opposition. Le président ukrainien a proposé à l'opposant Iatseniouk de devenir Premier ministre, et à Vitali Klitschko, de devenir vice-Premier ministre. Il s’est, aussi, dit prêt à réviser la Constitution. Des tentatives de négociations, alors que la contestation s'est encore étendue, dans le pays. Visiblement, face à la tournure que prenaient les événements et à la radicalisation du mouvement, Viktor Ianoukovitch est poussé à faire des concessions. En plus des postes de Premier ministre et vice-Premier ministre, il se dit d’accord, pour amender la Constitution et réduire les pouvoirs présidentiels. C’est l’une des nombreuses requêtes de l’opposition. L'opposition n'avait pas, encore, réagi à cette ouverture majeure, qui intervient, à l'issue d'une semaine marquée par des violences, dans la capitale, ayant fait, au moins, trois morts, parmi les manifestants, et par un renforcement de la contestation, dans les régions.