Le Washington Post a publié hier samedi, des nouvelles sur les renseignements américains qui ont accordé 20 millions de dollars au Maroc pour la construction d’une prison spéciale aux membres d'Al-Qaïda. Ce qui montre la grande assistance que fournit le pays arabe à Washington. Washington Post a expliqué que la CIA a décidé de transférer les détenus d'une prison secrète en Pologne vers plusieurs pays, dont le Maroc. La prison en Pologne était le principal lieu de détention des dirigeants d’Al-Qaïda, mais la "CIA" a préféré plus tard le fermer par crainte qu’il soit découvert et révélé à l’opinion internationale. Le même journal a révélé que la "CIA" a donné au Maroc 20 millions de dollars en 2003 pour construire une prison réservée aux détenus d'Al-Qaïda, pour les détenir et les interroger mais elle a abandonné la prison plus tard. Le Maroc est considéré parmi les pays clés qui ont contribué efficacement à des projets de sécurité des États-Unis face à Al-Qaïda. Il a été révélé que des associations de défense des droits de l'Homme, à leur tête une association marocaine, ont dénoncé l'existence de centres de détention secrets au Maroc qui servent à incarcérer et interroger des étrangers. Washington Post a confirmé que le Maroc a joué un rôle clé dans les plans de sécurité de la CIA, ajoutant que l'Etat marocain a choisi le silence et ne s’est jamais prononcé sur ces informations. Pour rappel, le ministre de la Justice Mustapha El-Ramid du Parti de la justice et le développement islamique, est parmi ceux qui ont condamné la réception du Maroc d’étrangers pour leur interrogatoire et leur torture.