Speigel fait état d'un vaste projet d'espionnage d'essence nouvelle que pratiquerait l'Amérique à l'encontre de l'Iran avec en perspective la collecte d'information sur les sites nucléaires iraniens ! le journal cite les sources liées au renseignement allemand pour affirmer que la NSA est désormais capable de pirater les données des ordinateurs des sites nucléaires iraniens, mêmes ceux qui ne sont pas connectés! : " la nouvelle technologie utilisée par la NSA est basée sur les fréquences radio ". "Il s'agirait d'un réseau secret d'ondes-radios, capable de transmettre des données stockées dans les ordinateurs via des clès USB. les récepteurs sont situés à des milliers de kilomètres plus loins . cette technologie a permis de percer les ordi "fortifiés" devant les cyberattaques . le seul inconvénient, ce dispositif devrait être installé sur l'ordinateur cible par un agent de la CIA pour en pomper les informations . le projet s'appelle " défense active " et ce sont en priorité l'aermée chinoise et le nucléaire iranien qui sont cibles " cette révélation arrive à point nommé puisque les négociations autour d'un accord final entre iraniens et américains devraient commencer d'ici quelques semaines , et l'Iran devra s'attendre à de nouvelles allégations formulées par les américains propres à dresser de nouvels obstacles sur la voie d'une vraie entente, c'est à dire une entente gagnant-gagnant!!