Dans son discours inaugural devant Genève II , le ministre russe des AE a mis l'accent sur la nécessité de la mise en application de certaines des clauses de Genève I : " ce qui nous importe c'est de mettre rapidement fin à la situation déplorable qui sévit en Syrie. nousdemandons à ce que l'Iran prenne part aux débatys en cours . " la Russie demande également le respect du droit international et de la souveraineté de la Syrie par toutes les parties. " pour Lavrov la présence à Genève II relève d'une responsabilité historique : " la Russie souhaite que les solutions ne soient pas imposées aux forces en présence c'est pourquoi il faut qu'il y auit un accord sur des critères bien palpables , sur du concret pour que les syriens puissent décider de l'avenir de leur pays" . D'autres phrases clès de Lavrov : "La Russie a demandé dès le début la nécessité d'une solution politique" " Toutes les parties se doivent de respecter les revendications des syriens et leurs choix". " c'est regrettable de voir l'absence des représentants de l'opposition nationale syrienne à Genève II" . " certaines parties répand l'extrémisme et l'obscurantisme en Syrie " " le monde de l'Islam devra s'unir contre le takfirisme" "le gouvernement syrien a coopéré avec les instances internationales surtout avec l'organisation de l'interdiction des armes chimiques . " " Genève II pourrait être une réelle occasion pour la paix"