L’Iran a condamné l'attentat à la bombe terroriste et "inhumain" dans le sud de la capitale libanaise, Beyrouth, qui a tué plusieurs personnes et laissé des dizaines de blessés. "La République Islamique d'Iran condamne fermement l’incident terroriste et inhumain de mardi à Beyrouth qui a tué et blessé un certain nombre d'innocents libanais. Téhéran sympathise avec les familles des victimes de l'incident navrant, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés", a déclaré mardi la porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Marzieh Afkham. Elle a ajouté: "Sans aucun doute, cet acte terroriste et d'autres mouvements similaires par les groupes takfiris au Liban et dans la région sont en ligne avec les intérêts du régime sioniste, et sont destinées à saper l'unité nationale, la stabilité et la sécurité du Liban". La responsable iranienne a également noté que la nation libanaise et les dirigeants politiques de ce pays sont très vigilants contre les complots ourdis par les ennemis du pays, et ne laisseront pas régner l'insécurité dans le pays. Mardi, au moins quatre personnes ont été tuées et 46 autres blessées quand deux voitures piégées sont partis dans le quartier sud de Beyrouth de Haret Hariek, qui est considéré comme un bastion du mouvement de résistance libanais Hezbollah. Le front al-Nusra allié à l’Al-Qaïda a revendiqué la responsabilité des attentats sur sa page twitter. La capitale libanaise a été frappée à plusieurs reprises par des attaques terroristes similaires ces derniers mois. Le 2 Janvier, au moins cinq personnes ont été tuées et plus de 70 autres blessées dans une puissante explosion à la voiture piégée dans le quartier de Haret Hareik.