Alors que de nombreuses pelouses de l’élite française affichent régulièrement un état déplorable, la LFP (Ligue de football professionnel) a révélé mardi le classement de son championnat de France des pelouses de Ligue 1 ou de Ligue 2, championnats dont "toutes les rencontres disputées sur un gazon naturel font désormais l’objet d’une notation". "En Ligue 1 et en Ligue 2, les capitaines des équipes, les entraîneurs et l’arbitre de la rencontre évaluent les pelouses selon cinq critères. Ils jugent la trajectoire du ballon, la souplesse du terrain, la qualité des appuis et la qualité du tapis végétal auxquelles ils ajoutent une note d’appréciation globale, détaille le communiqué de la Ligue. En Ligue 1, le réalisateur du match est associé au classement. Il prend en compte les aspects visuels, la couleur de la pelouse, le comportement du ballon et celui des joueurs, auxquels il ajoute une note d’appréciation globale." Selon ces critères, trois groupes ont été constitués "dans un ordre décroissant de qualité, les clubs étant listés dans les groupes par ordre alphabétique et non par qualité", prend bien soin de préciser la LFP, visiblement désireuse de ne froisser personne. Ligue 1 Groupe 1: Nantes, Sochaux, Montpellier, PSG et Rennes Groupe 2: Monaco FC, Evian TG, Lille, Lyon, Reims, Toulouse et Valenciennes Groupe 3 : Ajaccio, Saint-Etienne, Guingamp, Bordeaux, Nice, Marseille et Bastia Ligue 2 Groupe 1: Auxerre, Troyes, Caen et Tours Groupe 2: Niort, Dijon, Istres, Metz, Lens, Laval et Créteil Groupe 3: Arles-Avignon, Angers, CA Bastia, Clermont, Le Havre, Nîmes et Brest Un classement qui est notamment censé "permettre à chaque club de se situer et de redoubler d’efforts alors que s’annonce la fin de la période hivernale, souvent la période la plus délicate sur le plan météorologique".