Cela fait maintenant dix ans que la sonde européenne Rosetta se dirige vers son objectif: la comète ٦۷P / Tchourioumov - Guérassimenko. Elle restera autour et l’étudiera au moins jusqu’en décembre ۲۰۱۵.Le voyage au long cours s ' approche de sa destination finale. C’est en ۲۰۰٤ que la sonde européenne Rosetta a été lancée, à l’époque par une des premières fusées Ariane ۵. Initialement, après une étude qui remonte à plus de ۲۰ ans, l’ESA(Agence spatiale européenne) avait décidé de l’envoyer à la rencontre de la comète ٤٦P / Wirtanen. Toutefois, en raison de problèmes techniques avec la fusée, le lancement avait été repoussé et la sonde s’était vue confier une autre cible: la comète ٦۷P / Tchourioumov - Guérassimenko.Un voyage de ۷ milliards de kilomètres!Aujourd’hui, après dix ans de vol et un parcours de ۷ milliards de kilomètres, la sonde de ۱۲ m۳ touchera bientôt au but. Le voyage n’a pas été de tout repos car pour parvenir à atteindre la comète qu’elle vise, les trois tonnes de Rosetta ont dû faire cinq fois le tour du Soleil. Rosetta a également dû faire appel à quatre reprises à l ' assistance gravitationnelle de la Terre et de Mars, avant de pouvoir appliquer une trajectoire parallèle à sa cible, avec une vélocité identique. Pendant ce temps, la sonde n’est pas non plus restée inactive(il fallait bien rentabiliser ce projet scientifique d ' un milliard d ' euros). Elle a ainsi étudié les astéroïdes croisés sur sa route: Steins, en ۲۰۰۸ et Lutetia le ۱۰ juillet ۲۰۱۰. Ces " rencontres " n ' ont d ' ailleurs pas été vaines: cela lui a notamment permis d’éprouver les instruments qu’elle a embarqués et de récolter de précieuses informations.Un laboratoire sur la comète En arrivant aux abords de 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, Rosetta enverra se poser à sa surface le module Philae, un laboratoire d’une centaine de kilos. Ce sera lui qui fournira les premières images jamais prises à la surface d'une comète. Il sera ensuite chargé d’en forer la surface et d’analyser les échantillons récoltés. Rosetta, elle, continuera à tourner autour de la comète jusqu’en décembre 2015. Elle s’intéressera notamment à l’évolution de la glace qui la compose au fur et à mesure qu’elle se rapproche du Soleil.