Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, annonce une baisse record de 11% des morts sur les routes en 2013, un nouveau plus bas historique. Cela correspond à 3250 personnes tuées, a déclaré le ministre de l'Intérieur en présentant à Paris le bilan annuel des accidents de la route. C'est, a-t-il ajouté, "le plus bas niveau de tués" depuis qu'ils ont commencé à être officiellement comptabilisés en 1948. En 2012, la baisse avait déjà été sans précédent (-8%). Le pic de mortalité routière avait été atteint en 1972 avec 18.000 personnes tuées. La mortalité des 18-24 ans "suit la tendance générale" avec un recul de 10% en 2013, a détaillé le ministre. Il s'agissait d'une de ses priorités, avec les motocyclistes dont le nombre de morts baisse aussi mais dans une moindre mesure (-3%). La baisse de la mortalité des voitures de tourisme est "la plus importante" (-14%). Celle des cyclistes "reprend une tendance baissière" (-8%) après une hausse en 2012 même si elle se situe "encore à un niveau supérieur à 2010". Le nombre de piétons tués recule aussi, de 7%.