Roger Federer a levé une partie des interrogations dont il faisait l’objet. Auteur d’une prestation de très haut niveau face à Jo-Wilfried Tsonga, il devra néanmoins confirmer contre Andy Murray en quarts de finale. Il n’y a plus de Français à Melbourne. Quelques heures après l’élimination de Stéphane Robert, Jo-Wilfried Tsonga a baissé pavillon devant Roger Federer (6-3, 7-5, 6-4). Contrairement à l’année dernière (défaite en cinq sets en quarts de finale), le numéro 10 mondial n’a jamais réussi à faire douter l’hommes aux 17 titres du Grand Chelem. Pris de vitesse dès le début de match, comme il le redoutait («Il va falloir que je sois beaucoup plus en jambes dès le début, car la spécialité de Roger est justement de prendre l’adversaire à la gorge»), il n’a jamais pu se hisser au niveau de son adversaire, particulièrement en verve ce lundi.Piégé par la tactique de FedererGêné par la tactique parfaitement définie de Federer(élaborée avec son nouveau conseiller Stefan Edberg, observateur attentif du match Tsonga - Simon au tour précédent), le Bleu était régulièrement coincé côté revers. Faisant trop rarement mal avec son coup droit, il subissait les montées incessantes du Bâlois(۳٤ volées gagnantes sur ٤۱). Breaké d’entrée de match(۰-۳), il ne pouvait combler son retard et cédait la première manche en seulement ۲۹ minutes(۳ - ٦). Pour espérer revenir, Tsonga devait compter sur une baisse de rythme de Federer, coutumier du fait en ۲۰۱۳ en raison d’une blessure au dos qui a plombé sa saison. Malheureusement pour lui, le coucou suisse restait parfaitement réglé(۹۵% de premières balles dans le deuxième set). Et comme la réussite le fuyait - à l’image de ce revers défensif de Federer retombant de son côté après avoir frappé la bande du filet à ۵-۵, égalité -, il ne pouvait pas lutter(۵-۷).
Je suis particulièrement content de la façon dont les choses se sont passées ce soir— Roger Federer
Il fallait attendre le milieu du troisième acte(۳ - ٤) pour voir Tsonga se procurer sa première balle de break du match. Le problème, c’est que non seulement, il ne la convertissait pas mais qu’il comptait aussi un engagement de retard… Frustré malgré un ultime baroud d’honneur, le Manceau s’inclinait finalement en moins de deux heures(۱h۵۵). «J’ai vraiment dicté le rythme. J’ai fait un match très solide. Je suis particulièrement content de la façon dont les choses se sont passées ce soir(lundi)», reconnut à chaud Federer. Il devra néanmoins confirmer son regain de forme mercredi contre Andy Murray, puis probablement face à Rafael Nadal(qualifié dans la douleur ce lundi).Résultats des ۸es de finale:Dimitrov(Bul, ۲۲)- Bautista - Agut(Esp) ٦ - ۳,۳ - ٦, ٦ - ۲, ٦ - ٤Nadal(Esp, ۱)- Nishikori(Jap, ۱٦) ۷ - ٦(۳), ۷-۵,۷ - ٦(۳)Murray(G - B, ٤)- Robert(Fra, ll) ٦ - ۱, ٦ - ۲, ٦ - ۷(٦), ٦ - ۲Federer(Sui, ٦) - Tsonga (Fra, 10) 6-3, 7-5, 6-4