En raison des prix plus élevés du gaz naturel l’an dernier, les États-Unis ont brûlé davantage de charbon. Ce recours accru au pire des combustibles fossiles a d’ailleurs contribué à une croissance des émissions de gaz à effet de serre. Selon des données de l’administration américaine de l’information sur l’énergie, la consommation de charbon pour la production d’électricité a atteint une moyenne mensuelle de 35 millions de tonnes pour les 11 premiers mois de 2013. Cela représente une hausse de 4% par rapport à la même période en 2012.L’organisme américain attribue directement cette augmentation aux prix plus élevés du gaz naturel aux États-Unis, malgré l’explosion de la production de gaz de schiste.