L'Agence de sécurité nationale américaine, la NSA, a récupéré près de 200 millions de Textos par jour dans le monde, de façon non ciblée, pour en extraire des renseignements, rapporte jeudi le quotidien britannique "The Guardian". Le nom de code du programme est "Dishfire". Ces informations, révélées dans le cadre d'une enquête menée conjointement par le journal et la chaîne Channel 4 News, se basent sur des documents transmis par l'ancien consultant informatique Edward Snowden, réfugié en Russie. Elles sont publiées à la veille d'un discours du président américain Barack Obama qui doit annoncer vendredi une série de réformes des méthodes de surveillance, en réponse à la controverse sur les programmes américains d'espionnage déclenchée par M. Snowden.