Suite à la révélation de sa liaison avec Julie Gayet, François Hollande admet "traverser des épreuves" dans sa vie personnelle actuellement. "Valérie Trierweiler est-elle toujours aujourd'hui la Première dame de France ?" Voilà comment la séance des questions des journalistes a débuté ce mardi 14 janvier, lors de la conférence de presse du président de la République. Une question pour évacuer le sujet sensible de la liaison Gayet - Hollande, question choisie avec l'Elysée. Mais François Hollande a confirmé ce qui était attendu : "Les affaires privées se traitent en privé, dans une intimité respectueuse de chacun. Ce n ' est donc ni le lieu, ni le moment de le faire ".Avant de quand même préciser à quelle échéance la situation sera clarifiée : "Si je ne répondrai à aucune question sur ce sujet aujourd'hui, je le ferai avant le rendez-vous que vous avez fixé", c'est-à-dire d'ici le voyage de François Hollande aux Etats-Unis, le 11 février prochain. Valérie Trierweiler sera-t-elle encore Première dame le mois prochain ou la rupture Hollande – Trierweiler aura-t-elle été annoncée publiquement ? En tout cas, le chef de l'Etat n'a pas hésité à aborder rapidement son malaise vis-à-vis de la situation durant ce rendez-vous avec la presse française et internationale : "Chacun dans sa vie personnelle peut traverser des épreuves, ce sont des moments douloureux ". Pour l'heure, Valérie Trierweiler est toujours hospitalisée, après son "gros coup de blues". Le nom de Julie Gayet n'a pour l'heure pas été évoqué une seule fois par le président.