2014 pourrait être une année charnière dans la lutte contre l'hépatite C. Depuis lundi, les meilleurs spécialistes de cette maladie, qui touche environ 235 000 personnes en France, selon l'Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites, sont réunis à Paris pour le 7econgrès sur l ' hépatite. Lors de ce sommet international, des médecins ont annoncé qu ' ils pourraient disposer, dès cette année, de traitements courts susceptibles de guérir la majorité des malades, selonLePoint. fr et Franceinfo. fr.UN TRAITEMENT CHER
Pour certains spécialistes, ces médicaments pourraient même permettre deguérir définitivement près de ۱۰۰ % des malades atteints d ' hépatite C. Selon le site Internet de l ' hebdomadaire, deux nouvelles molécules devraient obtenir une autorisation de mise sur le marché en ۲۰۱٤ et plus d ' une quinzaine d ' autres arrivent à la phase finale de leur développement.
« On vit normalement, on travaille normalement», a expliqué le professeur Patrick Marcellin, hépatologue à l'hôpital Beaujon, contacté par Franceinfo.fr. Reste le problème du dépistage (près de 90 000 personnes seraient infectées en France sans le savoir) et celui du coût de ces nouveaux médicaments, puisque un traitement complet devrait revenir en moyenne entre 80 000 et 90 000 euros.