Le site American Thinker tente de répondre à cette question, quelques heures après l ' adoption par l ' Iran et les ۵ + ۱ du plan d ' action qui devra entrer en vigueur dès le ۲۰ janvier. dans son article, le journaliste Fred Singer évoque les méthodes conventionnelles de fabrication de bombers atomiques: " la bombe atomique pourrait être conçue ou bien par de l ' uranium enrichi ou bien par du plutonium. suivant l ' accord intérimaire signé entre l ' Iran et les ۵ + ۱, les deux méthodes pourraient être utiliser dans les réacteurs nucléaires iraniens. le communiqué de la Maison Blanche émis au mois de novembre ne reconnait pas le droit iranien à l ' enrichissement mais la lecture de Téhéran de ce texte est différente et c ' est justement cette lecture là qui faisait l ' objet de débat ces derniers jours à Genève. un nouvel accord vient d ' être retrouvé pour débloquer la situation mais Israël l ' a dit et redit, il ne se sent pas concerné par l ' entente de Genève. et il se peut que Tel Aviv décide de bombarder le réacteur à eau lourde d ' Arak. Au contraire des sites d ' enrichissement d ' uranium iraniens qui sont cachés au cœur des montagnes iraniennes, le réacteur d ' Arak est une cible facile d ' accès. et pourtant son bombardement pourrait ne pas être aussi simple qu ' il parait: ce qui fait craindre les israéliens, ce sont des missiles S۳۰۰ russes! " et le journaliste d ' ajouter: " des frappes victorieuses d ' Israël contre les sites nucléaires iraniens auront un impact direct sur les pourparlers en cours entre l ' Iran et l ' Occident. certaines conséquences d ' une telle attaque ne sont pas prévisibles mais les autres le sont ". selon Fred Singer, " la destruction du réacteur d ' Arak n ' aura pas un grand effet sur la poursuite de l ' enrichissement de l ' uranium. les menaces israéliennes et américaines non plus pourront ne pas êtres prises trop au sérieux par l " ' Iran. ceci étant les israéliens pourront attaquer l ' Iran mais avant, ils en informeront Washington car ils ont peur de la fuite des renseignements. Mais il y a aussi une autre probabilité, l ' Iran pourrait volontairement renoncer à certaines parties de son programme d ' enrichissement, couteuse pour l ' Iran vu qu ' une attaque israélienne s ' avérerait très couteuse. " Singer se met ensuite à la place des américains pour affirmer: " les Américains se réjouiront d ' une frappe israélienne contre l ' Iran mais Washington et l ' Europe et l ' Onu n ' applaudiront pas et les pourparlers de paix israélo palestiniens s ' arrêteront. quant aux arabes certains d ' entre eux soutiendront cette frappe assez discrètement et les pays comme le Canada et l ' Australie s ' en réjouiront "; l ' auteur reste finalement trop discret sur la possible acquision par l ' Iran des missiles S۳۰۰. et pourtant! un deal pétrolier très important est négocié en ce moment entre l ' Iran et la Russie et les russes envisagent acheter ۵۰۰۰۰۰ barils par jour à l ' Iran en échange des " produits et des équipements " au nombre des quels pourraient figurer des pièces de missiles!!