Centrafrique: Les milices chrétiennes massacrent les musulmans et mangent les corps
En Centrafrique la violence atteint son paroxysme depuis l’annonce de la démission du président Djotodia. D’après les habitants de Bangui, des pillards chrétiens sont parvenus à un nouveau stade dans l’horreur. Dans les quartiers nord de la capitale, les actes de cannibalisme sont de plus en plus nombreux.
«La scène s’est passée devant moi mardi dernier au quartier Modoua. Un musulman se trouvant dans un taxi - bus descendait à Pétévo pour laisser passer un autre passager. Mais il a été surpris par un groupe de personnes qui l’ont lynché et découpé à la machette», a raconté, encore choqué, Jean - Sylvestre Tchya, ۳۵ ans, technicien de surface. «L’un des individus ayant pris possession d’un bras est allé acheter du pain et s’est mis à mordre dans la chair, l’accompagnant de son pain. La scène a fait vomir plusieurs personnes, dont certaines poussaient des cris d’horreur», a - t - il ajouté.
L’armée française est accusée par la population musulmane, en minorité dans la capitale, d’avoir facilité ces massacres. La France semble complètement dépassée par les évènements. Selon Alain Gbabobou, un étudiant centrafricain, l’horreur était bien là.
«Un autre individu, âgé, s’est procuré la tête et s’est employé à l’emballer soigneusement, promettant de s’en régaler», a t - il raconté.
L’ingérence française a provoqué un déséquilibre important des forces en Centrafrique. Depuis plus d’un mois, les musulmans centrafricains se font massacrer dans la capitale sans que le Ministère de la Défense ne change de stratégie sur place. Les pays musulmans semblent aussi avoir complètement laissé à l’abandon nos frères et soeurs sur place.