selon le journal libanais Al Jomhouriya, qui cite les sources sécuritaire au Liban, le cheikh salafiste Al Assir a l ' intention de créer une unité spéciale de renseignement et de sécurité!! le chef terroriste qui s ' est accroché il y a quelques temps avec l ' armée libanaise, tuant plusieurs soldats avant de prendre la fuite à bord d ' un véhicule de l ' ambassade qatarie, juge nécessaire la formation de cette unité pour mieux organiser " ses troupes " à Saida et dans d ' autres localités de Tripoli! après les affrontements qui ont eu lieu au mois de juin dernier entre Al Assir et ses disciples retranchés dans une mosquée, une majeur partie des partisans se sont refugiés dans le camp palestinien Aïn al Halwa et selon les sources sécuritaires, ils s ' y tiennent prêts à titre de kamikazes ". Toujours selon le journal, " les parties étrangères continuent à soutenir financièrement et sur le plan logistique Al Assir et ses disciples salafistes, et ces gens constituent désormais une menace sécuritaire pour le Liban. Al Assir est prêt à rallier l ' Etat islamique en Irak et au Levant ou encore Al Nosra pour commettre des attentats ou des attaques contre le Hezbollah ou les chrétiens voire les sunnites au Liban " selon les sources sécuritaires en question, Al Assir emploie souvent les femmes takfiries pour trafiquer des armes et des munitions et des explosifs depuis l ' étranger au Liban car les forces de sécurité ne procèdent que rarement à la fouille corporelle des femmes! ces femmes se rendent ensuite au camp palestinien de Aïn al Alwa où Al Assir vient de créer une unité sécuritaire spéciale pour gérer ce trafic. ces sources affirment aussi que les interrogatoires limités aux quels a été soumis le chef terroriste des Brigades Abdellah Azzar, Maged al Maged ont aidé à ce que de nouveaux renseignements soient obtenus au sujet de la présence des réseaux terroristes dans les localités de Al Kharoub, à Saïda, au camp Aïn al Halwa, à Sabra et à Shatila, bref dans tous lieux où se trouvent les palestiniens!