Le gouvernement américain a annoncé vendredi de nouvelles mesures administratives afin d'encadrer davantage la circulation des armes, un peu plus d'un an après le massacre de Newtown. À la suite de cette fusillade qui avait coûté la vie à 20 enfants de six et sept ans, ainsi qu'à six membres de l'encadrement de l'école primaire Sandy Hook de cette ville du Connecticut (nord-est) en décembre 2012, le président Barack Obama avait appelé à réformer les règles sur la circulation des armes à feu, mais cet effort s'était fracassé en avril 2013 sur le refus du Congrès. M. Obama avait alors promis de prendre des décrets et autres mesures administratives pour tenter d'empêcher de telles tragédies de se reproduire, et certaines ont déjà été annoncées, comme l'allocation de budgets à une amélioration des soins psychiatriques. Vendredi, le département de la Justice a indiqué qu'il allait proposer une clarification des textes fédéraux définissant qui pourrait se voir interdire de posséder une arme à feu pour des raisons psychiatriques.