Le Premier ministre irakien a affirmé qu’il ne permettrait pas que les frontières irakiennes servent de passages aux terroristes vers d’autres pays voisins. Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue jordanien Abdullah Annasour, Nouri Al-Maleki a ajouté que les frontières irako-jordaniennes étaient les plus sûres par rapport aux frontières de l’Irak avec d’autres pays voisins. « Nous ne permettrons pas à ceux qui commettent des actes de sabotage et désertent l’armée, de se réfugier chez notre voisin, la Jordanie qui elle aussi respecte cet engagement et ne laisserait pas les terroristes entrer en Irak » a-t-il ajouté. Selon un autre rapport, suite à une explosion mercredi à Tikrit, 170 kilomètres au nord de Bagdad, 4 personnes dont un policier ont péri et 12 autres ont été blessés.