L'ex-ministre britannique des Affaires étrangères et membre actuel du Parlement britannique, Jack Straw, a prévu de se rendre en Iran en Janvier, déclare un député iranien.   "La délégation parlementaire britannique avait demandé pour le voyage et nous avons convenu avec elle", a déclaré mardi la tête de la Groupe d'amitié parlementaire de l'Iran et la Grande-Bretagne, Abbas-Ali Mansouri Arani.   "Dans le cas où ils se rendent à notre pays, nous allons également tenir une visite réciproque en Grande-Bretagne", a affirmé le législateur iranien, ajoutant: "Ces relations peuvent également avoir un impact sur les secteurs publics et privés".   Plus tôt en Décembre, le nouveau chargé d'affaires non-résident de la Grande-Bretagne en Iran, Ajay Sharma, a visité Téhéran et a tenu des consultations avec des responsables iraniens et a recommencé sa mission en Iran.   Sharma a été le premier diplomate britannique à se rendre en Iran depuis que les liens entre Téhéran et Londres ont été rompus en 2011.   L’Iran et la Grande-Bretagne ont convenu plus tôt en Octobre de nommer le chargé d'affaires non-résident comme une première étape vers la réouverture de leur ambassade.   Le développement fait suite à une réunion entre le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, et le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, à New York, au cours de laquelle ils ont discuté des moyens d'améliorer les liens Téhéran-Londres fondés sur le respect mutuel.   Le 13 Novembre, la Grande-Bretagne a déclaré sa décision de relancer les relations diplomatiques avec l'Iran en nommant un chargé d'affaires non-résident.