Le ministre adjoint iranien des Affaires Etrangères pour les affaires arabes et Africaines, Hussein Amir Abdullahian, a réaffirmé que son pays trouve en la solution politique la seule issue de la crise en Syrie, jugeant "très important" de nouer un dialogue national via la conférence internationale sur la Syrie, Genève II. Dans une déclaration à l'Agence de presse iranienne, IRNA, Abdullahian a assuré qu'il est impossible d'ignorer le rôle constructif et important de l'Iran dans la région, indiquant que son pays suit les efforts déployés par le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon et l'envoyé onusien pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, pour résoudre politiquement la crise en Syrie. Abdullahian a, à cet effet, mis en garde contre le fait de faire participer les groupes terroristes armés à Genève II, qualifiant de "faussaire" qui tente de le faire. "Celui qui met des conditions préalables à la conférence de Genève II, n'a pas encore compris la réalité des événements en Syrie", a conclu Abdullahian.