Mgr Grégoire III Laham, patriarche d'Antioche et de tout l'Orient pour les Grecs Melkites Catholiques, a affirmé que la société arabe affronte de grands défis, notamment la partition et la recrudescence des mouvements takfiristes extrémistes, appelant tout le monde à s'unifier pour lutter contre ces mouvements. Dans un message qu'il a adressé aujourd'hui aux fidèles à l'occasion de la fête de Noël, le patriarche Laham a mis en garde les fils des sociétés arabes contre les complots tramés contre eux. Il a invité tous les Syriens à ne pas quitter la patrie et à y rester, Musulmans et Chrétiens, pour construire ensemble la Syrie et le monde arabe renouvelables. Le patriarche Laham a assuré que les actes criminels perpétrés en Syrie sont étranges de l'histoire des pays arabes, évoquant l'ampleur des tragédies dont des familles syriennes souffrent à cause des actes criminels commis par les extrémistes et les takfiristes. Le patriarche a appelé à une campagne ecclésiastique mondiale, régionale et locale pour refuser le recours aux armes, à la violence et à la guerre et s'orienter vers la paix, la réconciliation et le dialogue, soulignant la nécessité d'organisation la conférence de Genève 2 et d'œuvrer pour continuer la cohabitation en Orient. De même, Laham a incité les fils des sociétés arabes à faire face aux crises sanglantes et tragiques dans le monde arabe, en particulier en Syrie, en Irak, en Egypte et au Liban, et à déployer tout effort pour alléger la souffrance des déplacés et mettre en liberté les archevêques, les prêtres et les civils enlevés. Concernant la cause palestinienne, Laham a fait noter que l'incapacité des régimes arabes et de la communauté internationale de la résoudre mène à davantage d'extrémisme dans les sociétés arabes, lequel se soldera par le déplacement des fils de la région. Laham a souligné l'importance du règlement de la cause palestinienne et du développement des valeurs religieuses loin du takfirisme et de l'extrémisme pour sauvegarder la coexistence dans la région.