Le site hébreu "Israel Hayom" a rapporté les résultats d’une étude réalisée par le centre Taweb pour les études sociales en "Israël", le 16 décembre 2013. L’étude confirme que 35% des Israéliens souffrent d’une pauvreté bien prononcée. 20% d’entre eux ne mangent pas à leur faim, faute de ressources financières. 13% n’utilisent plus les appareils électriques et le téléphone. Les chercheurs ont basé leurs données sur celles des enquêtes sociales du bureau central des statistiques. Et pour ce qui est des services médicaux, l’étude indique qu’environ 40% des Israéliens ont arrêté de consulter les dentistes et 15% prennent désormais des médicaments sans consulter un médecin. La pauvreté en "Israël" constitue une menace stratégique pour l’existence même d’"Israël", dit le rabbin israélien Yashil Ayshtaïn. L’Etat devra assurer un seuil de ressource pour tout résident en "Israël", conclut le rabbin.