La NASA vient de réaliser une nouvelle vidéo incroyable. Elle montre le Soleil observé sous différentes longueurs d'ondes, la plupart invisibles à l’œil nu. Résultat, ils ont obtenu une vidéo arc-en-ciel, évoquant une véritable boîte à bijoux. Un Soleil transformé en arc-en-ciel kaléidoscopique ! On peut dire que la NASA a frappé fort pour nous émerveiller. Ces derniers temps, il n'est pas rare d'observer des éruptions solaires à la surface de notre étoile. Des évènements que les engins de l'agence spatiale parviennent aisément à capter, livrant d'impressionnantes vidéos. Mais cette semaine, c'est une séquence encore plus magique qu'a dévoilée la NASA. La vidéo publiée présente le Soleil sous un tout nouveau jour, ou plutôt sous différentes lumières. Elle a été réalisée grâce aux données du Solar Dynamics Observatory (SDO) dont les objectifs sont braqués sur la boule géante et incandescente. Si les télescopes sont particulièrement utiles pour observer des objets lointains, ils possèdent aussi d'autres avantages dont celui de pouvoir utiliser plusieurs longueurs d'onde. Un cercle coloré Normalement, ces longueurs d'onde telles que celles dans l'infrarouge ou l'ultraviolet sont invisibles à l'oeil humain. Néanmoins, le SDO est capable de transformer les images prises sous ses paramètres en images que les humains peuvent visualiser. Ceci permet de dévoiler le Soleil sous des visages très différents. La lumière est ensuite colorisée avec les couleurs de l'arc-en-ciel, donnant dans la vidéo un aperçu féérique. En vérité, chaque longueur d'onde de lumière représente du matériel solaire à une température spécifique. C'est pourquoi une même région solaire semble varier sous les différentes longueurs d'onde, explique la NASA dans un communiqué. La lumière de certaines longueurs d'ondes montre même un halo lumineux plus important que d'autres.  Le jaune, par exemple, est généralement émis par du matériel solaire chauffé à environ 5.500°C, représentant la surface du Soleil. Les autres couleurs, elles, symbolisent des températures encore plus importantes observées dans l'atmosphère solaire mais aussi au sein des éruptions solaires. La science des longueurs d'ondes En examinant de près les clichés du Soleil, selon une large variété de longueurs d'ondes, les scientifiques de la NASA sont capables de déterminer comment les particules et la chaleur se déplacent dans l'atmosphère solaire. En effet, chaque longueur d'onde apporte des informations différentes sur la composition de la surface du Soleil et de son atmosphère. Ainsi, la lumière ultra-violette extrême (à environ 94 Angströms), habituellement colorée en vert sur les images du SDO, provient d'atomes à environ 6.110.000°C. Ce sont les éruptions solaires qui atteignent généralement d'aussi hautes températures, précise la NASA. Cette longueur d'onde est donc idéale pour observer ce genre de phénomène, quand la palette complète de longueurs d'onde permet de dresser un portrait complet d'une étoile capricieuse et en changement constant. Ce travail est réalisé non seulement par le Solar Dynamic Observatory, mais aussi par l'European Space Agency et son Solar and Heliospheric Observatory (SOHO). (crédits photo : NASA's Goddard Space Flight Center)