Le président américain Barack Obama a fait fi de sa chute dans les sondages auprès de l'électorat, affirmant en point de presse vendredi que si le lancement de sa réforme de la santé avait été raté, de «très bonnes choses» attendaient les Américains pour la prochaine année. Dressant le bilan de la dernière année, M. Obama a admis une certaine frustration face à l'échec de certains objectifs en raison de l'opposition des élus républicains du Congrès, mais il s'est réjoui que plusieurs millions de personnes soient sur le point de contracter une assurance-santé. Quant aux révélations faites par Edward Snowden, l'ancien informaticien de l'Agence nationale de sécurité (NSA), le président a soutenu qu'il préparait «une annonce assez définitive à ce sujet pour janvier».