La réunion préparatoire avec l'émissaire spécial de l'ONU Lakhdar Brahimi vendredi à Genève pour la Conférence sur la paix en Syrie, prévue le 22 janvier à Montreux, a permis de confirmer la liste des pays participants, l'Iran n'étant pas invité contrairement à l'Arabie saoudite.
Différée à maintes reprises, la Conférence Genève - ۲, va finalement avoir lieu le ۲۲ janvier, réunissant pour la première fois à la même table des représentants du régime et de certaines factions de l ' opposition. La composition de ces délégations est un casse - tête pour les parrains de la conférence, qui se sont concertés une nouvelle fois vendredi à Genève. Une délégation de la Coalition nationale syrienne(CNS), présente à Genève, sans toutefois participer à la réunion, a confirmé à nouveau sa participation. Elle n ' a pas de liste des participants arrêtée alors que le gouvernement syrien a fait savoir à l ' ONU que sa délégation était établie et serait annoncée «bientôt». Il n ' y a pas eu d ' accord vendredi entre les cinq membres permanents du Conseil de sécurité sur une invitation à l ' Iran, principal soutien économique et militaire de la Syrie, les États - Unis y étant opposés. «Nous sommes très préoccupés par le fait que l ' Iran n ' a pas exprimé publiquement son accord avec le Communiqué de Genève(de juin ۲۰۱۲ NDLR) et sur les principes sur lesquels cette Conférence est fondée», a souligné un haut responsable américain devant quelques journalistes.