Le ministre libanais des Affaires étrangères a mis en garde le régime sioniste contre la déstabilisation des frontières du Liban.
«Le régime sioniste poursuit divers complots, sur les plans politique et diplomatique, pour déclencher la crise dans les frontières maritimes avec le Liban», a déclaré le chef de la diplomatie libanaise, Adnan Mansour. Selon le ministre libanais, Israël cherche à s’emparer des ressources pétrolières et gazières du Liban qui se trouvent sur les frontières maritimes de ce pays. Le régime sioniste a annoncé, en juin ۲۰۱۲, qu’une compagnie pétrolière et gazière israélienne avait découvert un gisement gazier intitulé Léviathan près des frontières du Liban. Selon les responsables libanais, une grande partie du champ Léviathan se situe sur le territoire du Liban tandis que la partie israélienne cherche à s’en emparer. Le contentieux frontalier entre le Liban et le régime sioniste comprend les frontières libanaises depuis Ras Naqoura jusqu’à la zone économique et aux eaux du Chypre, à ۱۵۰ kilomètres des côtes libanaises et palestiniennes.