Après l'annonce de la rencontre " historique" entre le représentant de l'Arabie saoudite et celui d'Israël , le journal saoudien Al Watan fait une "révélation" : " les tensions qui se multiplient sur les frontières israélo-libanaises prouvent la volonté de Tel-Aviv de se lancer dans un nouvel aventurisme aux dimensions politiques et militaires contre le Liban surtout que les tensions ont éclaté non pas avec le Hezbollah mais avec l'armée nationale libanaise". le journal ajoute : " la défaite de Netanyahu et de son cabinet à bloquer la voie sur une entente nucléaire entre l'Iran et les Grandes puissances à Genève et les pressions américaines sur Israël en ce qui concerne l'accord avec les palestiniens semblent avoir décidé Netanyahu d'opter pour une nouvelle dynamique dans l'objectif d'arracher le maximum de concessions à ses adversaires . les israéliens ne croient qu'à une chose : imposer leurs conditions. En dépit de toutes les protestations , Netanyahu a continué sa politique de colonisation et celle ci est désormais une réalité contre quoi personne ne proteste. il est à présent enquête d'imposer ses conditions au Néguev et il veut tourner le dossier des bédouins en un nouveau levier de pression et pourquoi pas puisque aucune instance, ni même l'UE ne le critique pour ses politiques aventuristes. La situation du monde arabe telle qu'elle est aujourd'hui, deux ans après le printemps arabe incitent toutes les parties à s'impliquer et à réclamer leurs parts. au Liban , une intervention militaire israélienne est une question de jour". cette analyste d'El Watan intervient au lendemain d'une rencontre entre l'ex chef du renseignement saoudien et l'ex ambassadeur d'Israël aux Etats Unis consacrées " aux grands dossiers régionaux".